Publié le 1 Mai 2015

Peuple au présent

 

 

 

 

Prisonniers de la pierre blanche et du pinceau, des citoyens vivent l'instant figé.

 

Dans le cadre se mêlent à eux d’autres citoyens que la vie anime.

Ils sont inquiétés par l'éphémère de leurs gestes.

Ils font des clichés de ceux qui ne bougent pas, doublant ainsi l'image arrêtée.

Etonnant.

 

Et sur eux, vivants et peints le soir s'annonce, comme sur toute chose.

 

 

 

 

 

© JPT / les mots écrits de Jonas D.

Photo : © Robert Albiani

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Jonas Doinint

Publié dans #L'oeil de Rob

Repost 0